vendredi 20 février 2015

Arrietty et le petit monde des Chapardeurs 2010

L'affiche française


Pour notre "moisiversaire" de Pacs, mon chéri a eu la tendre idée de nous acheter un de mes films préférés des studios Ghibli : Arrietty et le petit monde des Chapardeurs.

Ce film est réalisé par Hiromasa Yonebayashi et écrite par le maître Hayao Miyazaki.

L'histoire commence quand Shô, un jeune garçon d'une douzaine d'années, vient passer quelques jours dans la maison de sa grande tante dans la banlieue de Tokyo. Shô va subir une importante opération du cœur et il doit pour cela se reposer loin du bruit et de la pollution de la ville. Comme dans quasiment tous les Ghibli, les parents sont absents ! Quels parents indignes ces japonais ^^

Sho en pleine lecture avec le chat de la maisonnée, 


Il va très vite découvrir qu'il n'est pas le seul à avoir choisi ce lieu comme villégiature. La maison est aussi habitée par des êtres miniatures, des Chapardeurs. Ces petits habitants viennent la nuit chaparder ce dont ils ont besoin aux humains, en toute discrétion. Ils ne doivent surtout pas être vus par les hommes.

Mais Arrietty, une jeune Chapardeuse de 14 ans, va être surprise en pleine excursion par Shô. Une amitié singulière va naître de cette rencontre...


Ce film d'animation s'inspire librement d'un roman jeunesse fantasy de Mary Norton , The borrowers, paru en 1952 (premier tome). Un film et plusieurs séries sont déjà nés de l'adaptation de cette oeuvre.

Mon plus gros coup de cœur pour ce film est  la musique. J'ai eu la surprise de découvrir que ma harpiste préférée, Cécile Corbel, jeune artiste bretonne, avait créé la bande originale de ce Ghibli. 

Cécile Corbel. Photo issue du site Nautlijon.
Voici un lien vers son site : http://www.cecile-corbel.com/ 
N'hésitez pas à aller découvrir cette jeune artiste au talent incontestable. 

Voici la chanson de fin du film, juste magnifique : 


La musique de Cécile Corbel reflète très justement le monde des Chapardeurs, ces petits êtres de légende que peu d'humains ont eu la chance de voir. Elle rythme très bien le film, rajoutant une émotion toute particulière à certains passages.

Les personnages de ce film sont très attachants et drôles, ce qui est vraiment un plus. La mère d'Arrietty, Homilly, est un de mes personnages préférés. Cette petite mère de famille ressemble étrangement à une mère humaine. Elle s'inquiète de manière excessive pour sa fille et son mari, ce qui donne des scènes assez cocasses. 

Homilly, la mère d'Arrietty.
Image venant du site : pixelcreation.fr
Bref, un film à voir et à revoir, pour les petits comme les grands, pour croire encore au monde fantastique. 


Note Charlotte : 18/20